Retour sur la visite d'étude dans le 19ème arrondissement de Paris

jeudi 6 décembre 2018

Après Nantes en juin 2017 et Lyon en juillet 2018, une délégation comprenant des habitants et des membres des équipes d’EuropaCity a participé à une visite d’étude dans le 19e arrondissement de Paris, le 29 novembre dernier, en compagnie d’Aline Guérin et Jean-Marc Rebière, garants de la concertation.

 

Pour une visite qui se tenait cette fois dans les limites de l’Ile-de-France, le 19ème arrondissement de Paris était intéressant à plusieurs titres : un arrondissement plutôt populaire, une bonne desserte en transports et une forte densité d’ouvrages culturels à la fois proches du public, innovants et de rang international pour certains. Une richesse que les participants aux précédentes visites semblaient parfois méconnaître, ce qui constituait un motif supplémentaire pour le choix de ce site.

La demi-journée a commencé à 13 h au centre commercial Vill’Up, inauguré en décembre 2016 et situé dans la 4e travée jusqu’alors inoccupée du bâtiment de la Cité des sciences et de l’industrie. Les participants ont eu l’occasion de se restaurer et de déambuler dans un centre mêlant culture, commerce et loisir : on y compte une cinquantaine de boutiques, dont un cinéma Pathé de 16 salles, un magasin Cultura de 3 000 m², un parc d’attraction spatial, ainsi que le premier tube de chute libre indoor installé dans un centre commercial en Europe, d’une hauteur de 14 mètres. La délégation a d’ailleurs pu observer un nouveau format de compétition testé par la Fédération Française de Parachutisme et l’exploitant iFLY.

Quelques pas seulement ont été nécessaires pour se rendre à la Cité des sciences et de l’industrie, située dans le même bâtiment qui formait jadis les anciens abattoirs de la Villette. La visite s’est effectuée en compagnie de Fatima Ouali, cheffe de projet pour l’international au sein d’Universcience, l'établissement public issu du rapprochement entre le Palais de la découverte et la Cité. Ses commentaires ont permis d’éclairer l’histoire de la Cité et l’expertise de niveau international que ses équipes ont développée depuis son inauguration en 1986 pour la vulgarisation des connaissances scientifiques et techniques, notamment à destination du jeune public. Pour mieux s’en rendre compte, la délégation a pu visiter les expositions temporaires sur le feu et le thème « corps et sport ». Celles-ci ne constituent d’ailleurs qu’une partie de l’activité proposée : une programmation de conférences et d’événements est développée tout au long de l’année au sein de la Cité.

Courte marche pour rejoindre la Grande Halle de la Villette, autre partie des anciens abattoirs, et son exposition « Manga ↔ Tokyo », qui explore l’interaction entre les personnages de fiction et l’environnement urbain au Japon. Les participants ont pu observer les œuvres (dont une maquette monumentale de Tokyo) et leur mise en valeur dans un espace ouvert aux dimensions remarquables (245 m de long, 85 m de large, 19 m de hauteur), composé de structures en charpente de fer et de fonte. Outre son espace d’exposition, la Grande Halle abrite désormais un hall d’accueil, une librairie et un restaurant.

A l’extrémité est du parc de la Villette et après une dizaine de minutes à pied, la Philharmonie de Paris, inaugurée en 2015, a fait l’objet d’une présentation qui a mis en lumière la diversité de sa programmation musicale (musique symphonique, musique de chambre, jazz, musiques du monde) et de son offre. Les participants se sont montrés particulièrement intéressés par le projet « Démos » qui rassemble en orchestres symphoniques des jeunes de 7 à 12 ans n’ayant jamais eu la chance de pratiquer la musique, avec la possibilité de jouer à la fin de leur formation dans la grande salle de concert Pierre Boulez, comme les plus grands artistes.

Les participants ont pu ensuite entrer dans cette salle de concert, au moment d’une répétition qui a permis de mieux en mesurer l’exceptionnelle acoustique. Pour finir, la délégation a pu visiter l’exposition « Comédies musicales » qui prend le parti d’immerger le public dans les films eux-mêmes, par de nombreuses projections géantes, accompagnées de photographies et de documents rares.

Au dire des participants, une nouvelle journée riche d’enseignements pour le projet EuropaCity et son élaboration avec les habitants, qui ont également souhaité en savoir plus sur leur possible apport au projet. Un grand merci à toutes les personnes qui ont accepté de les recevoir et de partager leur expérience ! De nouvelles visites sont en préparation.