L’espace d’expression sur le projet EuropaCity ferme ses portes

jeudi 12 décembre 2019

Aujourd’hui, l’espace d’expression du site Internet de la concertation sur le projet EuropaCity ferme ses portes.

Les équipes d’EuropaCity tiennent à remercier tous les habitants, associations, acteurs socio-économiques, élus du territoire qui ont contribué à la réflexion autour du projet en participant à la concertation que nous avons menée ensemble.

Jamais un projet d’une telle ampleur n’avait autant été concerté. Notre volonté a toujours été de placer les habitants au cœur du projet, afin qu’ils se l’approprient et en soient fiers.

Cette démarche de concertation et d’information que nous avons souhaitée exemplaire s’est déroulée pendant plus de 10 ans.  

Elle s’est traduite par la création de différentes instances de gouvernance avec notamment un comité d’information et de suivi, ouvert aux habitants ; elle s’est aussi concrétisée par de nombreuses initiatives sur les différentes dimensions  du projet avec : des réunions publiques, des cafés du projet et des permanences d’information dans les lieux de vie des habitants et des entreprises pour échanger, recueillir les avis et idées ; des ateliers participatifs et une conférence en ligne pour approfondir certains aspects du projet, des visites d’études pour découvrir ensemble des expériences inspirantes.  Mais aussi par des modalités innovantes (un serious game sur le parc urbain, un idéathon sur l’emploi et la formation…).

Nous avons essayé de favoriser l’expression du plus grand nombre et de faire émerger des idées nouvelles. Le projet a ainsi évolué en prenant en compte les avis et propositions issus des échanges.

Nous tenons également à adresser nos remerciements aux deux garants nommés par la Commission nationale du débat public qui ont, depuis 2017, veillé à la qualité de la concertation.

Alliages & Territoires, porteur du projet EuropaCity, n’abandonnera pas le territoire et ses habitants et continuera avec les élus, les habitants, les associations et les acteurs économiques locaux à travailler à l’avenir du département du Val-d’Oise qui le mérite tant. 

Benoit chang