Baromètre Odoxa : EuropaCity un projet largement apprécié

jeudi 30 novembre 2017

Que pensent d’EuropaCity les habitants des territoires concernés par ce projet ? Et comment les Franciliens mais aussi les Français verraient-ils un tel projet aux portes de chez eux ?

Pour répondre à cette question, Odoxa a interrogé trois échantillons très approfondis de chacune de ces populations : 1000 habitants du territoire concerné, 1000 Franciliens et 2000 Français. On apprend, dans la deuxième édition de cette étude, qu’EuropaCity est largement apprécié des habitants comme des Franciliens à qui le projet est présenté. Ainsi :

 

  • Huit habitants sur dix sont favorables au projet EuropaCity. Les deux tiers des Franciliens (68%) comme des Français (61%) aimeraient eux aussi avoir un tel projet près de chez eux

 

  • Les Français (71%), les Franciliens (78%) et plus encore les habitants du territoire (81%) sont largement convaincus que ce projet sera important pour le développement économique du territoire et qu’il sera positif pour ses habitants. Les habitants, comme les Franciliens et les Français sont en outre persuadés que le complexe aura un impact extrêmement positif sur les territoires concernés.

 

  • D’ailleurs, l’image des territoires est, de fait, nettement améliorée par l’annonce de la création du complexe EuropaCity. Auprès des Français, l’image de ces territoires s’améliore même de 12 points rien qu’en leur « parlant» d’EuropaCity

 

  • Plus des trois quarts des Franciliens (78%) et des Français (76%) comprennent les craintes exprimées par les opposants à EuropaCity qui s’inquiètent du «sacrifice » de terres agricoles ; pour autant les bénéfices qu’ils perçoivent dans ce projet l’emportent et une majorité de Franciliens (59% contre 40%) et de Français (51% contre 48%) voteraient POUR le projet s’ils étaient à la place des pouvoirs publics

 

À l’occasion de la sortie de cette étude, Benoit Chang, Directeur Général d’EuropaCity a déclaré

Avec EuropaCity nous créons un lieu unique au monde. Et ce lieu, nous le créons sur le Triangle de Gonesse dans le Nord Est francilien, un territoire qui a longtemps été relégué au second plan. Ce baromètre nous montre que les habitants, mais aussi les Franciliens et les Français, ont compris que ce projet est une chance pour ce territoire. Une chance en termes d’image, de développement économique, d’emploi et de formation. Une chance de s’inscrire dans l’ambition d’un Grand Paris inclusif et durable à l’attractivité renforcée. Leurs attentes fortes nous engagent et nous encouragent dans la co-construction du projet avec l’ensemble des parties prenantes du territoire.