22 Sep 2015

Play n°1 : le goût de l’avenir

En décembre 2014, EuropaCity a annoncé le lancement de son magazine Play, dont nous vous avons proposé des contenus exclusifs sur notre blog. Retrouvez aujourd’hui l’intégralité de ce premier numéro.

L’ambition du magazine Play est de vous présenter les coulisses d’EuropaCity, future destination dédiée au temps libre, mêlant loisirs, culture, commerce, restaurants, hôtels, espace de congrès et espaces verts. Mais Play n’est pas seulement le magazine du projet EuropaCity, il a pour ambition de recueillir « la voix d’hommes et de femmes issus d’horizons très variés, mais qui ont en commun une certitude : demain sera meilleur qu’aujourd’hui », précise le Directeur du projet EuropaCity.

 

Ainsi Play vous invite à explorer le futur avec un tour d’horizon de ce que sera le monde en 2020. Le magazine identifie cinq grandes tendances pour demain :


funL’ère du fun

Pour la nouvelle génération, la quête du plaisir sera permanente, d’où une « prise de conscience et une volonté pour rendre accessible le fun » d’après le journaliste Fabien Benoît. Pour Vincent Grégoire, de l’agence de prospective NellyRodi, le fun peut être un outil, « apprivoiser le futur peut tout à fait se faire par le jeu et le plaisir » : ce que tentera de faire EuropaCity avec sa programmation inédite, alliage de culture, de loisirs, de commerce, d’hôtels, de restaurants, d’espace de congrès et d’espaces verts.


multitudeL’ère de la multitude

Futur ne rime pas avec virtuel puisque dans le monde de demain subsisteront la rencontre et l’échange. Comment ? En faisant de la ville « le jardin de chacun » pour le directeur artistique et culturel Jean Blaise, et en permettant à la créativité de réinvestir l’espace public. Une vision partagée par le sociologue Jean Viard qui souhaite voir renaître la convivialité à travers la culture. Pour lui, EuropaCity servira de laboratoire pour explorer les différentes formes que cela peut prendre.

responsabilite

L’ère de la responsabilité

Le futur sera responsable ou ne le sera pas. Ainsi, « faire coexister paysage urbain et espaces naturels » est l’ambition architecturale d’EuropaCity présentée par Bjarke Ingels, l’architecte danois à l’origine du Projet Directeur d’EuropaCity. La démarche d’EuropaCity d’impliquer les communautés dans sa construction pour lui « donner une âme » place également la responsabilité au coeur du projet, comme l’explique Lola Young, artiste, membre de la Chambre des Lords et membre du Conseil d’Orientation Scientifique d’EuropaCity.

coL’ère du co

Dépassé le chacun pour soi, place au partage : selon Diana Filippova, coordinatrice du think tank OuiShare, voir apparaître « des communautés en phase avec l’idée d’un intérêt collectif » est essentiel pour faire émerger la société collaborative. Et la collaboration est essentielle pour élaborer EuropaCity afin d’« inventer une expérience radicalement nouvelle », comme le rappelle Stéphane Distinguin, fondateur de faberNovel.

beauL’ère du beau

Garder l’esthétique à l’esprit : c’est ce que souhaite poursuivre EuropaCity, mais toujours au service de l’humain. Comprendre l’utilisateur est ainsi essentiel, pour permettre au design de « donner une forme à la culture », explique Erwan Bouroullec, designer français.

 

Consultez le premier numéro du magazine Play

 

Vous préférez feuilleter la version papier ? Écrivez-nous à contact@europacity.com pour recevoir votre exemplaire. Et rendez-vous à la rentrée pour un deuxième numéro de Play consacré aux territoires.

En savoir plus